Accueil  >  CALVADOS  >  Sécurité des médecins  >  Que faire en cas d'agression ?

En cas d'agression

QUE FAIRE EN CAS D'AGRESSION ?


Le comportement de la personne agressée conditionne celui de l'agresseur. Le calme et le sang-froid, s'ils n'empêchent pas l'agression, peuvent limiter son aggravation.
L'agressivité manifestée par l'auteur des faits peut être, vous le savez, générée par l'usage d'alcool, de produits stupéfiants ou des troubles psychiques. L'ensemble de ces causes crée un stress qui peut rendre
totalement imprévisibles les réactions de votre agresseur.
Face à cette agressivité, une réaction de force est déconseillée. Dans tous les cas, votre vie est plus importante que vos biens.


QUELLE CONDUITE À TENIR ?


N'opposez de résistance que pour se protéger d'éventuels coups.
En effet, vous ignorez si cet individu n'a pas sur lui une arme et vous ne pouvez préjuger de la réaction du milieu dans lequel vous vous trouvez.
Faites tomber la situation d'excitation de l'agresseur en essayant de dialoguer avec lui.
Observez le ou les malfaiteurs afin de fournir le maximum de renseignements nécessaires à leurs recherches ultérieures.

LES ÉLÉMENTS EXPLOITABLES D'UN SIGNALEMENT


- sexe, apparence, âge approximatif, taille, corpulence, teinte de cheveux et type de coupe ;
- tenue vestimentaire et couleur, lunettes ;
- présence d'un accent ;
- signes particuliers (cicatrices…) ;
- nature des armes utilisées (pistolet, revolver, couteau, bombe
lacrymogène) ;
- direction et moyen de fuite (à pied, en véhicule).


APRÈS L'AGRESSION


Dans toute situation d'urgence, après si vous êtes victime ou pendant si vous êtes témoin, composez le "17" et donnez les éléments permettant de vous localiser rapidement, ville, rue, numéro dans la rue et votre
numéro de téléphone portable.
En cas d’agression, composez le "17"
Il s'agit d'un standard de réception d'appels destiné à la Police ou à la Gendarmerie.
Votre appel est immédiatement transmis par radio à l'ensemble des véhicules présents, locaux ou
départementaux dans le secteur où l'agression vient de se commettre.